FAQ liée aux vaccins contre la COVID-19

La SCAIC recommande que toute personne ayant eu une réaction grave à l’un des vaccins contre la COVID-19 soit dirigée vers un spécialiste des allergies qualifié qui déterminera s’il s’agissait d’une réaction allergique. Si oui, différentes options sont possibles pour la deuxième dose. L’allergologue peut vous donner la deuxième dose du vaccin en toute sécurité suivant une procédure appelée « administration à doses progressives » ou vous recommander un différent vaccin contre la COVID-19.
La SCAIC recommande que si vous avez une allergie possible au PEG ou à tout autre ingrédient d’un vaccin contre la COVID-19, vous devriez être dirigé vers un spécialiste des allergies qualifié qui pourra diagnostiquer correctement votre allergie. Si vous êtes allergique au PEG ou à tout autre ingrédient d’un des vaccins contre la COVID-19, votre allergologue pourra peut-être vous aider à trouver moyen d’être immunisé contre la COVID-19 en toute sécurité. Ce ne sont pas tous les vaccins contre la COVID-19 qui contiennent du PEG, et même si vous êtes allergique au PEG, vous n’êtes peut-être pas allergique au type de PEG dans le vaccin contre la COVID-19. Votre allergologue peut vous aider à trouver un vaccin que vous pouvez recevoir en toute sécurité, ou encore vous donner un vaccin en toute sécurité suivant une procédure appelée « administration à doses progressives »
La SCAIC recommande que si vous avez une allergie possible au PEG, au polysorbate, ou à tout autre ingrédient d’un vaccin contre la COVID-19, vous devriez être dirigé vers un spécialiste des allergies qualifié qui pourra diagnostiquer correctement votre allergie. Si vous êtes allergique au PEG, au polysorbate, ou à tout autre ingrédient d’un des vaccins contre la COVID-19, votre allergologue pourra peut-être vous aider à trouver moyen d’être immunisé contre la COVID-19 en toute sécurité. Certains vaccins contre la COVID-19 contiennent du PEG, alors que d’autres vaccins contre la COVID-19 contiennent du polysorbate. Votre allergologue peut vous aider à trouver un vaccin que vous pouvez recevoir en toute sécurité, ou encore vous donner un vaccin en toute sécurité suivant une procédure appelée « administration à doses progressives »
Non. Bien que le propylène glycol (PG) et le polyéthylène glycol (PEG) aient des noms qui se ressemblent, il s’agit de composés complètement différents qui causent de différentes sortes de réactions. La SCAIC recommande que si vous avez une allergie de contact au propylène glycol, et aucun antécédent d’allergie au PEG, vous pouvez recevoir en toute sécurité un vaccin qui contient du PEG (voir aussi : https://www.aaaai.org/ask-the-expert/Cross-reactivity-between-propylene-glycol-and-macr, en anglais)
La SCAIC recommande que vous demandiez à votre professionnel de la santé si le vaccin auquel vous avez réagi contient des ingrédients similaires au vaccin contre la COVID-19 qui vous est prévu. Si le vaccin auquel vous avez réagi ne contient pas d’ingrédients similaires, vous pouvez recevoir le vaccin contre la COVID-19 sans précautions supplémentaires. Toutefois, si le vaccin auquel vous avez réagi contient des ingrédients similaires, la SCAIC recommande que vous soyez dirigé vers un spécialiste des allergies qualifié qui pourra diagnostiquer correctement votre allergie. Si vous êtes allergique au PEG, au polysorbate, ou à tout autre ingrédient d’un des vaccins contre la COVID-19, votre allergologue pourra peut-être vous aider à trouver moyen d’être immunisé contre la COVID-19 en toute sécurité. Votre allergologue peut vous aider à trouver un vaccin que vous pouvez recevoir en toute sécurité, ou encore vous donner un vaccin en toute sécurité suivant une procédure appelée « administration à doses progressives »
Oui, vous pouvez être vacciné contre la COVID-19. Il n’est pas nécessaire de voir un allergologue avant d’être vacciné contre la COVID-19, car aucun des vaccins contre la COVID-19 actuellement disponibles ne contiennent des ingrédients similaires à une teinture radiographique. La SCAIC recommande que toute personne ayant des allergies à quelque chose qui n’est PAS un ingrédient des vaccins contre la COVID-19, y compris la nourriture, les insectes, les médicaments ou les allergènes environnementaux (p. ex. chiens, pollen), peut être vaccinée contre la COVID-19 sans précautions supplémentaires.
Oui, vous pouvez être vacciné contre la COVID-19 en toute sécurité. La SCAIC recommande que seules les personnes qui ont une allergie confirmée à l’un des ingrédients du vaccin contre la COVID-19, ou qui ont réagi après avoir reçu la première dose du vaccin, doivent voir un spécialiste des allergies avant d’être vacciné contre la COVID-19.
Oui, vous pouvez recevoir le vaccin contre la COVID-19. La SCAIC conseille qu’il n’est PAS nécessaire pour une personne ayant une allergie alimentaire d’éviter le vaccin contre la COVID19 et qu’elle peut recevoir le vaccin dans un milieu régulier sans précautions supplémentaires.
Oui, vous pouvez être vacciné contre la COVID-19. La CSAIC précise qu’une personne qui reçoit une ITO pour une allergie alimentaire ne doit PAS éviter le vaccin contre la COVID-19 et qu’elle peut être vaccinée de façon habituelle, dans un milieu régulier, sans précautions supplémentaires. La SCAIC recommande de ne pas augmenter votre dose d’ITO la même journée que vous recevez le vaccin contre la COVID-19, mais, idéalement, d’attendre au moins 72 heures pour qu’il soit plus facile de déterminer ce qui a pu causer un problème si vous avez une réaction après l’un ou l’autre de ces traitements.
Vous pouvez être vacciné contre la COVID-19 en toute sécurité. La SCAIC conseille qu’une personne allergique aux allergènes environnementaux, tels les pollens, les moisissures, les acariens ou les animaux, peut être vaccinée contre la COVID-19 selon la procédure habituelle sans précautions supplémentaires.
Oui, vous pouvez être vacciné contre la COVID-19 en toute sécurité. La SCAIC recommande que vous receviez le vaccin contre la COVID-19 à une date différente de votre injection d’ITSC, idéalement à 72 heures d’intervalle, pour qu’il soit plus facile de déterminer quelle injection a pu causer un problème si vous avez une réaction après l’un ou l’autre de ces traitements. À noter : Au moment de prendre un rendez-vous en ligne pour le vaccin, il se peut qu’on vous dise que vous devez attendre 28 jours entre l’injection contre les allergies et le vaccin contre la COVID-19 or, cela est inexact et basé sur la fausse impression que les injections contre les allergies sont un genre de « vaccin », ce qui est faux. Tel que précisé ci-dessus, la SCAIC recommande que vous receviez le vaccin contre la COVID-19 à une date différente de votre injection d’ITSC, idéalement à 72 heures d’intervalle. Il n’est pas nécessaire d’attendre 28 jours.
Oui, vous pouvez être vacciné contre la COVID-19 si vous suivez un traitement biologique pour l’asthme. En fait, les personnes qui souffrent d’asthme devraient recevoir le vaccin afin de prévenir la COVID-19, car la COVID-19 peut entraîner une infection sévère des voies respiratoires et tous les virus qui causent des infections des voies respiratoires peuvent provoquer une aggravation sévère de l’asthme. La SCAIC recommande que vous receviez le vaccin contre la COVID-19 à une date différente de votre injection de produits biologiques et, si possible, à au moins 72 heures d’intervalle, pour qu’il soit plus facile de déterminer quelle injection a pu causer un problème si vous avez une réaction après l’un ou l’autre de ces traitements.
Oui, vous pouvez recevoir le vaccin contre la COVID-19, comme nous l’avons recommandé ci-dessus pour les personnes qui souffrent d’allergies alimentaires et aux insectes piqueurs.
Oui, vous pouvez être vacciné contre la COVID-19. En fait, un récent rapport de cas publié décrit deux professionnels de la santé qui ont été vaccinés contre la COVID-19 sans aucune difficulté. Vous souhaiterez peut-être discuter avec votre professionnel de la santé si un traitement préalable par des antihistaminiques et/ou au montélukast est indiqué pour vous avant de recevoir le vaccin. Reference: mRNA COVID-19 vaccine is well tolerated in patients with cutaneous and systemic mastocytosis with mast cell activation symptoms and anaphylaxis
Vous pouvez recevoir en toute sécurité n’importe lequel des vaccins contre la COVID-19 actuellement approuvés au Canada. Ni l’urticaire chronique, y compris l’urticaire chronique spontanée et l’urticaire chronique inductible, ni l’utilisation de Xolair n’augmentent vos risques d’une réaction au vaccin contre la COVID-19. Vous devriez continuer à prendre régulièrement les médicaments prescrits contre l’urticaire chronique idiopathique. La SCAIC recommande que vous receviez le vaccin à une date différente de votre injection de Xolair et si possible, à au moins 72 heures d’intervalle pour qu’il soit plus facile de déterminer quelle injection a pu causer un problème si vous avez une réaction après l’un ou l’autre de ces traitements.
Oui, vous pouvez recevoir en toute sécurité un vaccin pour prévenir la COVID-19. En fait, une personne qui a un système immunitaire affaibli (un déficit immunitaire), peut avoir un risque plus élevé de COVID-19 sévère. Même s’il est possible que votre système immunitaire ne réponde pas aussi bien à un vaccin contre la COVID-19 qu’une personne ayant un système immunitaire en santé, tous les vaccins contre la COVID-19 sont sécuritaires pour les personnes qui ont une immunodéficience. Une personne qui a un déficit immunitaire peut bénéficier d’autant plus d’un vaccin contre la COVID-19 qu’une personne qui a un système immunitaire en santé, car le vaccin peut contribuer à prévenir la COVID-19 plus sévère. La SCAIC recommande que vous receviez le vaccin à une date différente de votre infusion d’IgIV et si possible, à au moins 72 heures d’intervalle, pour qu’il soit plus facile de déterminer quelle injection a pu causer un problème si vous avez une réaction après l’un ou l’autre de ces traitements.
Oui, vous pouvez recevoir en toute sécurité un vaccin pour prévenir la COVID-19. En fait, une personne qui a un système immunitaire affaibli (un déficit immunitaire), peut avoir un risque plus élevé de COVID-19 sévère. Même s’il est possible que votre système immunitaire ne réponde pas aussi bien à un vaccin contre la COVID-19 qu’une personne ayant un système immunitaire en santé, tous les vaccins contre la COVID-19 sont sécuritaires pour les personnes qui ont une immunodéficience. Une personne qui a un déficit immunitaire peut bénéficier d’autant plus d’un vaccin contre la COVID-19 qu’une personne qui a un système immunitaire en santé, car le vaccin peut contribuer à prévenir la COVID-19 plus sévère. La SCAIC recommande que vous receviez le vaccin à une date différente de votre infusion d’IgSC et si possible, à au moins 72 heures d’intervalle, pour qu’il soit plus facile de déterminer quelle injection a pu causer un problème si vous avez une réaction après l’un ou l’autre de ces traitements.
Oui, vous pouvez recevoir le vaccin contre la COVID-19. Le SGB est une affection rare dans laquelle le système immunitaire d’une personne attaque les nerfs, provoquant la faiblesse et l’engourdissement. Personne ne sait exactement pourquoi les gens contractent cette affection, mais elle se présente souvent après une maladie virale. Il est également possible que certains aient contracté le SGB après avoir eu la COVID-19. Si vous avez eu le SGB, il est plus important de prévenir la COVID-19 pour réduire vos risques de devenir très malade avec la COVID-19. En date du 26 février 2021, aucun cas d’une personne ayant contracté le SGB après avoir été vaccinée contre la COVID-19 n’a été rapporté et la SCAIC est d’accord avec Santé Canada et le Center for Disease Control (CDC) que toute personne qui a eu le SGB peut être vaccinée contre la COVID-19 [voir Vaccine Considerations for People with Underlying Medical Conditions].

Mise à jour le 9 juin 2021

AVIS DE NON-RESPONSABILITÉ

Ces renseignements sur la COVID-19 peuvent varier et seront mis à jour en fonction des situations actuelles. Puisqu’il reste beaucoup à apprendre au sujet de la COVID-19, sachez que le matériel et les autres renseignements sur ce site Web sont fournis uniquement à titre d’information et ne sont pas destinés à remplacer ou à constituer des conseils ou des traitements médicaux.

La Société canadienne d’allergie et d’immunologie clinique (SCAIC) s’efforce de fournir des informations exactes sur ce site Web. Toutefois, des erreurs peuvent parfois se produire. La SCAIC rejette donc toute garantie quelle qu’elle soit, expresse ou implicite, en ce qui concerne quelque sujet que ce soit relatif à ce service. La SCAIC ne pourra en aucun cas être tenue responsable d’aucun dommage indirect, particulier, accessoire ou consécutif découlant de l’utilisation de tout contenu ou matériel se trouvant sur le site ou de la confiance qui y est accordée.

La SCAIC n’assume aucune et décline toute responsabilité envers toute personne ou entité pour quelque réclamation, dommage, dette ou perte que ce soit (y compris, sans s’y limiter, toute responsabilité en cas de blessures ou de dommages découlant de toute utilisation de ce service ou de toute confiance qui y est accordée, ou de l’affichage de tout contenu ou matériel par une tierce partie. En aucun cas l’utilisation de quelque matériel que ce soit se trouvant sur ce site et/ou la confiance qui y est accordée ne sera réputée donner lieu à une relation médecin-patient. Aucun matériel se trouvant sur ce site ne sera réputé présenter la seule ou nécessairement la meilleure méthode ou procédure concernant tout sujet discuté dans le cadre de ce service; ce matériel sera plutôt reconnu uniquement comme étant l’approche ou l’opinion du participant à la discussion. Les utilisateurs assument tous les risques liés à l’utilisation du matériel se trouvant sur ce site.